conferences

Conférences 26 novembre

20,00

Description du produit

Samedi 26 novembre 13h30-19h30

  • Introduction – Le marché de la Foodtech                   13h30

– DigitalFoodLab est le spécialiste de la FoodTech, qui a pour mission de contribuer au développement et au succès des entreprises innovantes dans le domaine de l’alimentation.

– Le responsable Entrepreneuriat et Innovation de l’école d’ingénieurs en alimentation, agriculture, environnement et développement rural (ISARA) vient nous parler du sujet après avoir reçu le Label Lyon French Tech.

digital-foodlabLOGO MAC

  • Agriculture et alimentation de demain             14h20
Agriculteurs: Que prévoient-ils de mettre dans nos assiettes en 2050 ?
Les problèmes environnementaux, la hausse des prix, la politique agricole commune… Tant de problèmes touchant l’agriculture et auxquels doivent faire face les agriculteurs aujourd’hui.
Mais comment va évoluer la situation de l’agriculteur et de son métier ?
Les start-ups présentes donneront des éléments de réponse à travers un échange avec le public.

 

–  Algama s’est spécialisé dans le développement de produits alimentaires à base de de microalgues.
La start-up francilienne vient de mener une levée de 3,5 millions d’euros pour se développer.

 

Entomofarm assure la conception, la fabrication et la maintenance de systèmes éco-industriels pour l’élevage d’insectes, et ayant levé 1,2 millions d’euros en mars dernier.
algama        logo-entomo-farm-vf
  • Repenser la livraison              15h20
Le métier de livreur sera-t-il plus sexy demain ?

Le bobo à vélo vole la vedette au livreur de pizza à scooter ! Nestor et Uber eat vous présenteront leur vision du service de livraison de demain.

– UberEats l’entreprise qui a bouleversé la société avec ses services de VTC se diversifie avec EATS en livrant des repas à domicile

Nestor le service de livraison de petits plats en entreprise ayant levé 900 000 euros de fonds pour s’imposer sur ce marché

 uber-eat              nestor

 

  • Digitalisation en cuisine            16h20

A quoi va ressembler la cuisine de la « ménagère 2.0 » ?
Des robots de partout, des ustensiles intelligents, mais que nous préparent nos marques préférées ? La cuisine de demain c’est maintenant !

L’Epi Dupin est le premier restaurant 100% digitalisé en France. Des cuisines à la salle, en passant par la réservation, la commande, le paiement et le contrôle qualité des ingrédients, le chef François Pasteau a adopté dans ses deux restaurants parisiens, à l’initiative du collectif La Brigade Digitale, les services de nombreuses startups de la Foodtech. Son pari ? Utiliser les outils numériques pour réduire l’empreinte carbone de sa cuisine, gagner du temps en salle, et développer sa clientèle en améliorant le service. Le restaurant de demain ?

FoodmeUp  est le premier SaaS (logiciel web) permettant de tirer profit au maximum de ses recettes.
À partir d’un format de recette innovant, l’outil permet aux professionnels de la gastronomie d’organiser leur base de connaissance, de gérer plannings et stocks, de passer des commandes et d’accéder à de nombreux indicateurs et analyses. Confiant dans le potentiel de FoodmeUp, Elior à rejoint le capital en novembre 2015 à hauteur de 480 000€.

foodmeup                  logo-epi-dupin

  • Gestion et Alimentation            17h20
Comment les nouvelles technologies vont optimiser le temps des restaurateurs ?
Gain de temps et perte d’argent ? Dépense d’énergie inutile ? Les nouvelles technologies vont-elles aider les restaurateurs ou au contraire, leur ajouter un obstacle avant d’atteindre le succès ?

 

Tiller est une plateforme de gestion d’encaissement 2.0 pour les restaurants et les commerces de proximité, la startup annonce aujourd’hui avoir bouclé un nouveau tour de table de 4 millions d’euros

 

Transgourmet est l’un des leaders des fournisseurs pour la livraison de produits alimentaires et d’hygiène au service des professionnels de la restauration et de la boulangerie pâtisserie avec plus d’un milliard de chiffre d’affaires annuel.

logo         trangourmet

  • Gaspillage alimentaire     18h20
Comment supprimer de notre quotidien le gaspillage alimentaire ?
1 300 000 000 tonnes.
C’est le poids de nourriture jetée et perdue en une année. Soit, 32 kg de déchets par personne et par an. Ce qui équivaut à 700 milliards de dollars de coût environnemental.
Optimiam et Carrefour vont vous éclairer sur les solutions du futur ayant pour but de réduire ce fléau.

 

– Optimiam, Limiter tant que possible le gaspillage alimentaire en connectant les commerçants et leurs clients, voilà l’ambition de cette jeune start-up qui  fédère ainsi 80 000 utilisateurs inscrits, qui profitent des milliers d’offres quotidiennes proposées par plus de 400 commerçants nationaux recensés sur l’application.

 

Carrefour Deuxième distributeur mondial et premier en Europe, le groupe emploie plus de 380 000 collaborateurs. Présent dans plus de 30 pays avec plus de 11 500 magasins, il a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires TTC sous enseignes de 104,4 milliards d’euros.

–  Phénix est une jeune entreprise anti-gaspillage alimentaire qui facilite la récupération des invendus des supermarchés par les associations caritatives. Après une première levée de fonds de 2 millions d’euros en 2014, elle a réussi à lever 1,3 millions d’euros en 2015 pour continuer son avancée, preuve que le marché du gaspillage alimentaire peut être porteur.
carrefour_logo_158x197              optimiam         phenix-officiel